a Autriche

Guido Burgstaller sera absent du Rapid pendant longtemps. ©APA/EVA MANHART

Après le scandale du derby : sanctions sévères contre le Rapid

Le SK Rapid a été sévèrement sanctionné après les propos offensants et parfois homophobes qui ont suivi le derby. Le Sénat pénal de la Bundesliga a prononcé des peines, parfois très longues, contre tous les officiels et joueurs impliqués.

Sont concernés le directeur général Steffen Hofmann, l'entraîneur adjoint Stefan Kulovits et les professionnels Guido Burgstaller, Marco Grüll, Thorsten Schick, Maximilian Hofmann et Niklas Hedl.


Steffen Hoffmann a été condamné à une suspension de deux mois pour diffamation, dont un mois sans condition. Assistant de l'entraîneur Stefan Kulovits a été suspendu pour discrimination pendant trois mois, dont un mois avec sursis. Giudo Burgstaller ainsi que Marco Grull ont été suspendus pour 3 matchs de compétition (plus 3 autres en probation) en raison de discrimination Thorsten Schick 2 matchs (3 avec condition) pour la même infraction. Maximilien Hofmann et gardien de but Nicolas Hedl ont été suspendus pour un match (plus 2 avec sursis) pour violation de l'esprit de fair-play.

Cela signifie que le Rapid devra remplacer cinq joueurs lors du match décisif pour l'entrée dans le groupe du championnat, dimanche (17 heures), au club de Simon Straudi, Austria Klagenfurt. Le capitaine Burgstaller et l'attaquant Grüll seront absents du Rapid jusqu'en avril.

L'entraîneur adjoint Stefan Kulovits doit surveiller le match pendant deux mois. ©APA/EVA MANHART

La déduction de trois points pour discrimination sera revue jusqu'au 4 mars 2026. "La Bundesliga autrichienne de football s'engage dans la lutte contre les discriminations de toutes sortes. L'effet modèle des footballeurs, des entraîneurs et des officiels va au-delà de ce qui se passe sur le terrain vert", a déclaré la Bundesliga pour justifier les sanctions sévères.

Chants homophobes après la victoire du derby

Les Hütteldorfers ont battu l'Autriche 25-3 le 0 février et ont remporté un derby à domicile pour la première fois en dix ans. Dans les jours qui ont suivi, des vidéos troublantes ont été diffusées, enregistrées lors des célébrations de la victoire. Il est d'abord devenu public que Steffen Hofmann s'en prenait à ses rivaux de la ville. Quelques heures plus tard, un enregistrement a montré et entendu Kulovits et les cinq joueurs chanter des chants homophobes contre l'Autriche avec les supporters.

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH