a Deutschland

Marlon Ritter (à droite) vient de marquer 1-0 pour Kaiserslautern. © APA/afp / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Le conte de fées de Sarrebruck touche à sa fin

La première demi-finale de la Coupe DFB a eu lieu mardi. Sarrebruck et Kaiserslautern se sont rencontrés. Cependant, le conte de fées de la Coupe DFB a pris fin pour l’équipe locale en demi-finale.

Le 1. FC Kaiserslautern a stoppé la marche sensationnelle de l'équipe de football de troisième division 1. FC Saarbrücken en Coupe DFB et peut désormais rêver d'un troisième triomphe après 1990 et 1996. L'équipe de deuxième division, menacée de relégation, a remporté mardi les demi-finales 2-0 (0-0) et atteint ainsi la finale pour la huitième fois de l'histoire du club. Le dernier adversaire des Diables Rouges sera déterminé mercredi entre le leader de la Bundesliga, le Bayer Leverkusen, et l'équipe de deuxième division, le Fortuna Düsseldorf.


La finale aura lieu le 25 mai à Berlin. Là-bas, l'équipe de l'entraîneur vétéran Friedhelm Funkel peut même assurer sa participation à la Ligue Europa avec une victoire. Sarrebruck, en revanche, n'a pas réussi à se qualifier pour la finale et n'est que la quatrième équipe de troisième division dans l'histoire de la compétition, qui dure presque un siècle. Jusqu'à présent, seuls les amateurs du Hertha BSC (1993), de l'Energie Cottbus (1997) et du 1. FC Union Berlin (2001) ont réussi cet exploit.

La marche de Sarrebruck jusqu'à la Coupe DFB

Après un week-end de Pâques pluvieux, les dieux de la météo se sont entendus avec les Sarrois, qui n'ont pu jouer leur quart de finale contre le Borussia Mönchengladbach qu'à la deuxième tentative car le terrain était injouable. Cette fois, le temps est resté sec le jour du match et le soleil a même fait quelques apparitions. L'arbitre Marco Fritz a pu démarrer le match comme prévu.

Contrairement aux victoires surprises contre les clubs de Bundesliga du Bayern Munich, de l'Eintracht Francfort et de Gladbach, c'est Sarrebruck qui a pris l'initiative dès le début. Cependant, l'équipe locale n'a pas dépassé les approches prometteuses lors de la quatrième demi-finale de coupe de l'histoire de son club.

Une erreur flagrante du gardien permet à Lautern de prendre l'avantage

Kaiserslautern évitait de prendre des risques et comptait sur une défense stable. Les spectateurs ont donc vu beaucoup de poussées de ballon et peu de mouvements. Il n'y avait aucune occasion de marquer des deux côtés. Les choses s'échauffaient parfois entre les surfaces de réparation. Néanmoins, il est resté vierge à la pause.

Le gardien de Sarrebruck, Tim Schreiber, a connu une journée noire. © APA/afp / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN


Après le changement, les deux équipes sont sorties des vestiaires avec plus d'élan. Le premier but des visiteurs, qui atteignaient les demi-finales pour la première fois depuis dix ans, a été plutôt heureux. Une tête inoffensive de Ritter a glissé entre les mains du gardien du FCS Tim Schreiber et dans le filet.

Tournée avec le score final

Ce but a eu un impact sur l'opprimé, qui a concédé la deuxième tête grâce à Touré un quart d'heure avant la fin. Cette fois, Schreiber était impuissant. Lors de la phase finale, le FCK n'a rien laissé se passer et a finalement célébré son succès bien mérité avec des milliers de supporters voyageant avec lui.

L'autre demi-finale entre le Bayer Leverkusen et le Fortuna Düsseldorf se poursuit mercredi. La finale aura lieu le 25 mai au stade olympique de Berlin.

Coupe DFB, demi-finales

1. FC Sarrebruck – 1. FC Kaiserslautern 0:2
Buts : 0:1 Ritter (53e), 0:2 Touré (75e)

Mercredi, 20.45h :
Bayer Leverkusen – Fortuna Düsseldorf

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH