h AlpesHL

Robert Öhler et Giovanni Toffoli en duel. © Max Pattis

D'abord la glace se met en grève, puis les marathoniens applaudissent

La deuxième finale de la Alps Hockey League (AlpsHL) réservait quelques curiosités samedi : une glace défectueuse, un but égalisateur fou et une prolongation qui ne voulait jamais finir. Finalement, le Rittner Buam a encore une fois tenu le coup, prenant une avance de 2-0 dans la série contre Cortina.

Le duel entre les deux finalistes sur le site des Jeux olympiques de 2026 était avant tout une épreuve de patience. D'une part, cela est dû aux événements sur glace, qui ont captivé les 835 spectateurs pendant 93 minutes. D'un autre côté, aussi à cause de ce qui s'est passé entre le premier et le deuxième tiers. La machine à glace étant défectueuse, la reprise du jeu a été retardée d'environ 25 minutes. Les assistants ont même dû apporter l'extincteur pour résoudre le problème. Lorsqu'il fut enfin possible de jouer, les deux équipes ont déclenché un feu d'artifice, à la fin duquel les Tyroliens du Sud ont gagné 5:4 après prolongation.


Les supporters présents au stade olympique ont assisté ce soir-là à un match aux antipodes du premier duel. Les choses allaient de haut en bas, il y avait beaucoup d'occasions de marquer, l'imagination était préférée à la discipline tactique et l'analyse était complètement ignorée. Il était donc logique que le premier moment fort se produise après seulement quelques minutes : Jakob Prast a fait une magnifique passe pour Tobias Graf, 19 ans, qui ne s'est pas laissé demander deux fois devant Hawkey et a marqué son deuxième but en séries éliminatoires. La réponse de Cortina est venue du vétéran Francesco Adami : Après que Riccardo Lacedelli ait touché le poteau en avantage numérique, le joueur de 38 ans était là avec le tir de suivi. Seulement 56 secondes plus tard, Manuel Öhler a de nouveau fait taire les supporters de Cortina en s'emparant de Gabriele Parini et en battant le gardien Hayden Hawkey d'un tir en mouvement.

Une montagne russe d'émotions

Après la pause susmentionnée, les choses ont continué sur le même rythme : les deux équipes ont accéléré le rythme et cherché une voie à suivre. Bien que les Ampezzans aient d'abord rebondi sur le fort 43 mètres, ils ont pu célébrer deux fois en 21 secondes. Tout d'abord, Gregory Di Tomaso a lancé une rondelle égarée dans le coin supérieur avant que Luca Barnabò ne dévie de manière imparable un tir de Colli. Peu de temps après, Tim Doherty a raté la décision préliminaire d'un tir du poteau. En revanche, Fink a puni un rebond de Hawkey, incertain, et a tout remis à zéro. Pour l'attaquant, qui a déjà inscrit XNUMX buts cette année, une période de sécheresse de plus d'un mois a pris fin.

Max Coatta a fait 4:4. © Max Pattis


Dans l’ensemble, Cortina était l’équipe la plus alerte et la plus active ce soir-là. Et celui qui a agi de manière incroyablement cohérente dans les unités spéciales : après que Di Tomaso n'ait pas réussi à profiter d'un joueur de premier ordre, l'Italo-Canadien a eu la vie facile avec l'avantage quelques minutes plus tard : Doherty a remporté la rondelle derrière le but et Il l'a transmis à Diego Cuglietta, qui à son tour a magnifiquement joué pour l'attaquant de Di Tomaso. Le défenseur n’avait alors plus que le but vide devant lui. Le Buam, qui manquait cruellement à Julian Kostner, n'a pas abandonné - et a même égalisé à 22 secondes de la fin. Adami a perdu la rondelle sur la ligne bleue, Simon Kostner a vu Max Coatta se cacher devant le but, qui a marqué l'égalisation inattendue.

Cortina n'a en aucun cas été choquée par cela et a commencé les prolongations comme les pompiers. Furlong a dû se surpasser à maintes reprises - notamment parce que les Buam ont écopé de trois pénalités et ont subi beaucoup de pression lorsqu'ils étaient en infériorité numérique. La meilleure occasion est venue de Coatta, de l'autre côté, mais il n'a pas frappé correctement la rondelle. Aucun but n'ayant été marqué au cours des 20 premières minutes, la deuxième prolongation devait déterminer l'issue du match. Il ne restait plus que six patineurs sur la glace. Les deux équipes étaient fatiguées. Mais celui qui n'était pas fatigué était Alan Lobis. Le Kalterer a donné un aspect vieux à la ligne défensive après la passe de Szypula et a également chargé Hawkey à merveille. Les fans de Buam qui ont voyagé avec nous étaient complètement aux anges.

Pas un cas isolé

Les troupes de Tuomie ont une nouvelle fois prouvé qu'elles étaient une force dans le temps additionnel. Les champions d'Italie ont déjà remporté une prolongation de 100 minutes contre les Wipptal Broncos. Mardi, Terrance Amorosa & Co. pourra se battre pour la première rondelle du match à Klobenstein (20h).

SG Cortina – Rittner Buam 4:5 nV

COR : Hawkey (Lancedelli); Michael Zanatta-Seed, Di Tomaso-Colli, Luca Zanatta-Larcher, Parini ; Juhola-Cuglietta-Zardini Lacedelli, Traversa-Doherty-Riccardo Lacedelli, Sanna-Adami-Barnabò, Alverà-Toffoli-Pompanin, Giacomo Lacedelli.
Entraîneur: De Bettin

RIT : Furlong (plateau); Amorosa-Insam, Lang-Hjorth, Marzolini-Ginnetti, Valentini-Uffelmann ; Fink-Simon Kostner-Coatta, Giacomuzzi-Lobis-Prast, Manuel Öhler-Szypula-Spinel, Graf-Robert Öhler-Tauferer.
Entraîneur: Tuomie

Portes: 0:1 Graf (2.07), 1:1 Adami (14.48), 1:2 Manuel Öhler (15.44), 2:2 Di Tomaso (32.14), 3:2 Barnabò (32.57), 3:3 Fink (37.58), 4:3 Di Tomaso (50.16), 4:4 Coatta (59.38), 4:5 Lobis (93.07)

Les spectateurs: 835

Statut dans la série : 0:2

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH