h Équipes nationales

Luca Frigo et Daniel Mantenuto sont inscrits sur la feuille de match. © Valentina Gallina/FISG

Azzurri se débarrasse de sa frustration

L'équipe nationale italienne de hockey sur glace a rempli son devoir à la fin de la Coupe du monde à domicile à Bolzano, en faisant sortir la Corée du Sud de la glace avec une victoire éclatante et en gardant en vie une mini-chance de promotion. Il est désormais temps pour l'équipe bleue de croiser les doigts pour la Slovénie.

Depuis la Sparkasse Arena

De:
Léo Holzknecht

Vendredi, l'hôte était après le Défaite en prolongation contre la Hongrie Dans la vallée des larmes, moins de 24 heures plus tard, l'ambiance était à nouveau joyeuse dans la caisse d'épargne à nouveau bien remplie. La question est : combien de temps cela dure-t-il ? Car si les Hongrois s'imposent lors du match du soir contre les Slovènes, déjà promus, tous les rêves de promotion des Azzurri seront anéantis. La victoire 8-1 contre la Corée du Sud, reléguée, n'aurait aucun sens dans ce cas-ci.


Malgré une position de départ malheureuse, l'Italie croyait toujours en sa capacité à atteindre son grand objectif de samedi - et s'est comportée en conséquence. Le premier tiers contre les Asiatiques a probablement été le meilleur que les Azzurri aient joué dans cette Coupe du Monde. Les attaques étaient rapides et directes, l'adversaire attaquait tôt, la défense était compacte et même le gros problème, le jeu de puissance, fonctionnait nettement mieux. L'avance rapide de 4-0 après 20 minutes représentait la moitié de la bataille et a orienté le match dans la direction souhaitée.

Frank imparable

La ligne de tempête autour des omniprésents Daniel Frank, Daniel Mantenuto et Luca Frigo n'a pas pu être arrêtée. Les cracks HCB ont utilisé leurs avantages physiques, se sont combinés de manière exemplaire et ont fait mouche une fois chacun. C'est grâce à eux que l'Italie a pu rétrograder de deux vitesses dès le deuxième tiers et gérer facilement l'avance qu'elle avait conquise. Après un penalty contre Sangyeob Kim, les Azzurri se sont vraiment déchaînés dans le dernier tiers et ont marqué quatre fois de plus. Seul bémol : un modeste tiers central a fait que le gardien Damian Clara s'est vu refuser le premier jeu blanc de cette Coupe du monde.

Diego Kostner a porté le score à 3-0. © Valentina Gallina/FISG


Tous les regards sont désormais tournés vers le match du soir entre la Slovénie et la Hongrie. Si le pays voisin apporte le soutien souhaité, les luttes pour le titre connaîtront une fin conciliante. Si la Hongrie gagne, l'Italie manquera une promotion, comme l'année dernière. Les responsables seraient alors confrontés à des questions désagréables.

Les points forts

Démarrage éclairLes supporters ne se sont même pas installés dans les tribunes alors que le score est déjà de 1-0. Après 21 secondes, Frank raccroche pour Frigo, qui surprend à distance Jung Ho Ha, non irréprochable.
Combinaison HCBUne fois de plus, Frank sert de fournisseur de modèles, mais cette fois son destinataire est Daniel Mantenuto. Le crack du HCB n'a plus qu'à finir dans le but vide.
Piqûres en jeu de puissanceLes Azzurri ont bien laissé couler la rondelle lorsqu'ils avaient l'avantage, Phil Pietroniro a décoché le tir, Ha n'a pas pu retenir la rondelle et Diego Kostner était là avec le tir de suivi.
Frank déchaînéLe capitaine du HCB est le meilleur joueur sur la glace et s'est récompensé avec son troisième but du tournoi. Ha laisse une porte ouverte au premier poteau, Frank voit l'écart et marque neuf secondes avant la fin de la première période pour porter le score à 4-0.
Fatigué des butsSanghoon Shin marque le but de consolation coréen dans le tiers médian avant que l'Italie ne change la donne dans le dernier tiers : Daniel Catenacci, Mantenuto, Anthony Salinitri et Michele Marchetti portent le score à 8-1. Les buts sont tous survenus en avantage numérique.

Italie - Corée du Sud 8:1

Italie: Claire (Bernard) ; Seed-Trivellato, Spornberger-Larkin, Glira-Pietroniro, Amorosa-Insam ; Kostner-Marchetti-Frank, Mantenuto-Tommaso De Luca-Frigo, Catenacci-Salinitri-Gazley, Ivan Deluca-Mantinger-Purdeller
Entraîneur: Mike Pelino

Corée du Sud: Ha (Yeongseung Lee); Oh-Don Ku Lee, Seungjae Lee-Nam, Kong-Jee, Minjae Lee-Juhyung Lee ; Sangwook Kim-Chong Min Lee-Kang, Young Jun Lee-Shin-Ahn, Bae-Jeon-Geonwoo Kim, Sangyeob Kim-Sihwan Kim-Park
Entraîneur: Woojae Kim

Portes: 1:0 Frigo (00.21), 2:0 Mantenuto (6.27), 3:0 Kostner (13.21), 4:0 Frank (19.51), 4:1 Shin (21.10), 5:1 Catenacci (41.10), 6 : 1 Mantenuto (43.05), 7:1 Salinitri (43.31), 8:1 Marchetti (44.00)

Les spectateurs: 4227

Coupe du monde de division IA :

Roumanie – Japon 4:2
Buts : 1:0 Gliga (4.26), 1:1 Isogai (18.17), 2:1 Skachkov (18.35), 3:1 Rokaly (34.15), 3:2 Yu Sato (56.21), 4:2 Haaranen (59.03).
Spectateurs : 1.015 XNUMX

Slovénie - Hongrie 1:2
Buts : 0:1 Janos Hari (7.09), 1:1 Rok Ticar (25.38), 1:2 Kristof Papp (57.09)
Spectateurs : 2.169 XNUMX



La table
PosÉquipeMatchsPunkte
1.Hongrie511
2.Slovénie59
3.Italie59
4.Roumanie59
5.Japon54
6.Corée du Sud53

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH