h Équipes nationales

Matthias Mantinger & Co. a traversé une période difficile. © Valentina Gallina

Un match de boxe, petit spectacle et des Azzurri qui doivent se retrouver

L'entraîneur Mike Keenan a encore beaucoup de travail à faire avant la Coupe du monde à domicile à Bolzano : ses Azzurri ont beaucoup manqué lors du premier match amical contre la Slovénie jeudi et ont perdu largement après 60 minutes mitigées.

Depuis la Sparkasse Arena

De:
Léo Holzknecht

On craignait avant le match que les quelque 700 supporters présents dans la Sparkasse Arena ne voient probablement aucun feu d'artifice. La Slovénie a concouru sans ses stars DEL et tous les légionnaires suisses autour de Diego Kostner étaient absents de l'équipe bleue. Pour y parvenir, Keenan a aligné pas moins de huit doubles nationaux ce soir-là. Cependant, ils n'ont pas pu empêcher la défaite : la Slovénie était l'équipe la plus vivante et la plus constante et a gagné à juste titre 5-1.


Les Azzurri ont dû faire face à des problèmes familiers contre leurs adversaires de la Coupe du monde de cette année. Bien qu'Alex Trivellato & Co. aient été compacts en défense, le jeu vers l'avant ne s'est pas déroulé comme prévu. Cependant, il est également vrai que l’alchimie n’aurait pas pu être la meilleure compte tenu des lignes hétéroclites. Au moins, l'équipe de Keenan a montré une réaction dans le dernier tiers en augmentant la pression et en étant proche d'égaliser à plusieurs reprises. Le gardien Gasper Kroselj, de bonne humeur, a conservé la victoire slovène.

Michele Marchetti a célébré l'intérim 1:2. © Valentina Gallina


La scène du match s'est produite dans le deuxième tiers lorsque le capitaine Thomas Larkin et Luka Maver ont levé leurs poings et ont été envoyés sous la douche pour cela. En général, le match donnait un avant-goût du prochain duel pour la Coupe du monde, car il y avait toujours des désaccords. La revanche aura lieu à Wolkenstein vendredi à 20.30hXNUMX.

Les points forts

Jeu facileLe premier tiers se répercute, il n’y a presque aucune chance. Jusqu'à ce que Miha Bericic et Ziga Mehle terminent une situation de 2 contre 1 de manière classique.
Joué étourdiL'Italie a joué en infériorité numérique et a concédé 0-2 : un une-deux entre Bine Masic et Rok Mahuc a miné la défense et le gardien Bernard était impuissant.
Un signe de vieJusqu'à présent, tous les efforts offensifs des Azzurri ont manqué de conviction. Michele Marchetti le montre exactement devant le but adverse et profite d'un rebond.
Sabolic met le couvercle dessusDaniel Tedesco porte le score à 2-2 avant que Robert Sabolic ne reste froid de l'autre côté lorsqu'il tire un penalty. Son tir sort du poteau et rentre dans le but.
Maintenant c'est clairPeu avant la fin, Zan Jezovsek a porté le score à 4:1 avec un but dans un filet vide. Anze Kuralt a fixé le score final à 5:1 grâce à un tir de marge.

Italie – Slovénie 1:5

Italie: Bernard (Vallini) ; Trivellato-Larkin, Amorosa-Di Tomaso, Spornberger-Insam, Glira-Zanatta ; Frigo-Catenacci-Tedesco, Brunner-Mantenuto-Hannoun, Marchetti-Misley-Finoro, Deluca-Mantinger-Frank.
Entraîneur: Keenan

Slovénie: Kroselj (Pintaric); Magovac-Masic, Stebih-Cosic, Urukalo-Crnovic, Bohinc ; Kuralt-Macuh-Ograjensek, Zajc-Tomazevic-Sabolic, Maver-Simsic-Jezovsek, Mehle-Sitar-Mahkovec, Bericic.
Entraîneur: Terglav

Portes: 0:1 Mehle (16.01), 0:2 Macuh (26.47), 1:2 Marchetti (35.41), 1:3 Sabolic (53.55), 1:4 Jezovsek (58.12), 1:5 Kuralt (58.44)

Les spectateurs: 664

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH