h Schweiz

Diego Kostner lors de la confrontation contre le meilleur buteur de Lugano, Calvin Thürkauf. © HC Lugano / Sam Bassi

Diego Kostner, la folie du derby et l'équipe nationale

Son équipe Ambri-Piotta s'est inclinée samedi soir face à son rival local Lugano, dans l'un des derbys les plus importants des 20 dernières années. Diego Kostner n'a pas fait l'autruche et a plutôt regardé l'avenir avec confiance.

De Lugano

De:
Léo Holzknecht

Le Derby tessinois n'a pas tenu ses promesses. Non, cela a dépassé toutes les attentes. Ce ne sont pas seulement les joueurs sur la glace qui en sont responsables, mais aussi les partisans, qui ont créé une atmosphère unique au monde. « On peut s'y habituer un peu. Mais je n'ai jamais joué de derbies comme celui-ci auparavant", a déclaré Diego Kostner dans une interview après le match. Nouvelles sportives. « Partout au Tessin, tout le monde était excité et ne parlait que de hockey sur glace, de ces deux matchs du tournoi de play-in. C’est pourquoi c’est dommage pour nos fans que cela n’ait pas fonctionné”, regrette le joueur de 31 ans.


Le fait qu'Ambri-Piotta ait perdu le match était notamment dû au manque d'évaluation des opportunités. Après un premier tiers-temps au cours duquel l'équipe locale a mis le pied sur l'accélérateur et a pris l'avantage, la situation a changé dans les 40 minutes restantes. Les Biancoblù ont créé chance après chance - mais sans en utiliser un seul. Le ratio de prise de vue de 34:21 en dit long. « Le calme a fait la différence. Nous n'avons pas eu de chance non plus lorsque le tir de Dario Bürgerl a rebondi d'un poteau à l'autre. Cela aurait été 1-1 avant le dernier tiers", analyse Kostner. Ambri-Piotta a très bien joué dans les deux matchs et méritait mieux.

Un homme debout

Même si le centre n'a pas terminé la saison sans blessures cette année (il a raté 20 matchs), il reste indispensable pour l'entraîneur-chef Luca Cereda. L'homme de Gardena est tête de série à la fois en avantage numérique et en infériorité numérique. « Ce n'est pas facile de revenir sans cesse. "Mais il faut trouver un moyen de s'entraîner même pendant la blessure et faire les choses qui sont encore possibles", révèle Kostner.

Les supporters de Lugano étaient aux anges. © HC Lugano / Sam Bassi


Malgré la douloureuse défaite, la saison n'est pas encore terminée pour Tommaso De Luca & Co. La raison en est le nouveau mode Ligue nationale. Lugano (7ème) et Ambri-Piotta (8ème) étaient en meilleure position après le tour de base que l'EHC Bienne (9ème) et le Servette Genève (10ème). Il suffit donc aux clubs tessinois de remporter une seule série de play-in pour accéder aux playoffs. Bienne a éliminé les champions samedi et affrontera désormais Ambri-Piotta. Le bilan de la saison est de 3:1 pour les Bernois. « Les deux derniers matchs que nous avons perdus étaient très serrés. Nous allons à Bienne lundi et nous devons continuer à jouer comme ça. Ce que nous devons changer, c'est la façon dont nous évaluons les opportunités », déclare Kostner, définissant la direction

Comme son coéquipier De Luca et l'attaquant de Lugano Marco Zanetti, Kostner fait partie de l'équipe nationale - et l'un des grands espoirs de la Coupe du monde à domicile à Bolzano. « Si l’on en arrive là, je penserai certainement à l’équipe nationale. J’aimerais jouer parce que c’est certainement une belle expérience. Mais je me concentre d’abord sur Ambri-Piotta. Nous devons nous qualifier pour les séries éliminatoires », a déclaré Kostner de manière combative. Les Léventiniers pourront faire le premier pas dans cette direction lundi lors du match aller à Bienne à 20 heures.

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH