e Biathlon

L'équipe suédoise de relais masculin célèbre sa médaille d'or. © Pierre TEYSSOT / Pierre TEYSSOT

Relais Coupe du monde : la Suède profite des Norvégiens chancelants

Au cours d'une course mouvementée, la Suède a remporté la médaille d'or dans le relais masculin à Nove Mesto samedi après-midi, alors que la Norvège semblait déjà sûre d'être la gagnante. Johannes Thingnes Bø and Co. a ensuite dû se contenter de l'argent, tandis que la France a remporté le bronze.

De quel genre de course s’agissait-il ? Le relais masculin de la Coupe du monde à Nove Mesto s'est avéré être une montagne russe d'émotions - pour plusieurs nations en même temps. Comme c'est souvent le cas, la Norvège était le protagoniste : après une solide performance de Johannes Thingnes et Tarjei Bø, qui ont compensé l'affaiblissement de Sturla Holm Lægreid et ont cédé la place à Vetle Sjaastad Christiansen avec environ une minute d'avance sur la concurrence, le meilleur biathlon La nation ressemblait déjà à la valeur sûre. Gagnant. Mais ensuite, le dernier coureur, Christiansen, a complètement perdu son sang-froid. Alors que le tireur par ailleurs compétent a tout effacé en position couchée, les doigts du Norvégien tremblaient sensiblement en position debout – trois tours de pénalité en ont résulté.


Comme sortie de nulle part, la victoire apparemment certaine de Bø and Co. s'est évaporée dans les airs. Le Suédois Sebastian Samuelsson en a profité, saisissant l'occasion et ne commettant aucune erreur lors du tir final. Il a donc étonnamment couru vers la victoire et a remporté la première médaille d'or de la Suède dans un relais masculin de Coupe du monde. Christiansen a au moins rattrapé ses erreurs à la carabine dans le dernier secteur et a dépassé le Français Quentin Fillon Maillet dans la lutte pour la médaille d'argent.

Une course en deux temps pour les Azzurri

Tout comme les femmes, les hommes ont aussi complètement perdu leur sang-froid, surtout au début. Après deux podiums en janvier, les Azzurri ont commencé avec de grandes ambitions, mais au moment où Didier Bionaz, le deuxième coureur, a placé les trois premiers tirs à côté de la cible en position couchée, tous les espoirs d'une première place, sans parler d'une médaille, étaient partis. Avant la passation de pouvoir, les meilleurs coureurs Lukas Hofer et Tommaso Giacomel n'ont pu que constater que leurs collègues n'étaient pas à la hauteur des attentes.

Lukas Hofer a couru après le terrain. © Pierre TEYSSOT


Le Sud-Tyrolien a pris le relais de Bionaz à la 20ème place, avec 2.01,3:11 minutes de retard et était donc condamné à limiter les dégâts. Le vétéran a quand même tout donné et s'est frayé un chemin de place en place et a envoyé le dernier finaliste Tommaso Giacomel dans la course à la 2.38,8e place (+1.44,1 minutes), qui a néanmoins mené l'équipe de relais italienne à une satisfaisante sixième place (+XNUMX. XNUMX minutes). Le score final était d'un tour de pénalité et de onze tours de rechange

Les résultats

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH