L Ski Alpin

Aleksander Aamodt Kilde est actuellement toujours en fauteuil roulant.

Kilde espère une « vie normale »

Le skieur Aleksander Aamodt Kilde a décrit son prochain objectif lors d'une conférence de presse en ligne jeudi, à savoir se remettre sur pied et commencer à marcher.

C'est seulement alors qu'il pensera au ski. "Je veux revenir à ce que j'aime et être à nouveau compétitif", a déclaré le joueur de 31 ans. Il peut trouver quelque chose de positif dans les circonstances : il peut actuellement passer du temps avec sa partenaire Mikaela Shiffrin, également blessée.


Kilde, médaillé olympique et de Coupe du monde, est tombé peu avant l'arrivée de la descente de Wengen le 13 janvier et s'est écrasé dans le filet. Il a subi de profondes coupures au bas de la jambe et une blessure à l'épaule gauche en raison d'une importante perte de sang. Les opérations suivront à Berne et à Innsbruck, mais elles ne seront probablement pas nécessaires. « Tout s'est déroulé comme prévu et a été achevé. Si je ne dois pas subir une autre opération, je serai heureux", a déclaré le vainqueur d'un grand et de quatre petits ballons de Coupe du monde.

Un moment difficile

« C’était définitivement une période difficile, avec beaucoup de douleur, une douleur incroyable et deux interventions chirurgicales à deux endroits. Cela prend du temps et du temps, c'est quelque chose que j'ai. C'était un défi, mais je retrouve le sourire et je suis prêt à relever d'autres défis", a déclaré Kilde, qui souhaite effectuer sa rééducation complète à Innsbruck. « Ce n'est pas la situation dans laquelle vous voudriez vous retrouver fin janvier, début février. Mais nous connaissons les conséquences des chutes. » Il espérait pouvoir faire une « rééducation normale » et « vivre normalement » à nouveau. Il souffre toujours, dépend d'un fauteuil roulant et doit être poussé. Une légère pression sur le pied est déjà possible.

Aleksander Aamodt Kilde avec sa petite amie Mikaela Shiffrin. © ANSA / Instagram


Il est cependant confiant et les pronostics disent que tout ira à nouveau bien. Il fera tout pour cela. « Il s'agit simplement de savoir combien de temps cela prendra, il est trop tôt pour le dire. Je suis positif et j'espère pouvoir skier à nouveau, mais maintenant je dois voir ce qui est important. Que je retrouverai la santé et que des mouvements normaux seront possibles. » Parce qu'il y a une vie après sa carrière avec une famille et des enfants, dans laquelle il veut se lancer en bonne santé et avec un corps fonctionnel.
"Publier les photos du bas de ma jambe a contribué à faire respecter la blessure." Alexandre Aamodt Kilde

Il y a quelques jours, Kilde a montré des photos dramatiques de sa jambe blessée sur les réseaux sociaux. «Je voulais communiquer ce qui se cachait derrière la blessure. Parce que les gens m'ont dit : "Ce n'est pas si grave, je te reverrai bientôt". J'ai alors dit : « non, tu ne le feras pas ». Les photos ne conviennent pas à tout le monde (appropriées/note), mais les publier m'a calmé et (aidé/note) m'a donné du respect pour la blessure.

Un airbag aurait-il aidé ?

Kilde ne portait pas d'airbag, mais a expliqué que c'était « peut-être le moment » de l'essayer. « L’impact a été si important que je ne pense pas que l’airbag aurait aidé. Mais c'est difficile à dire. » Cependant, il reste encore beaucoup à faire dans le domaine des protections pour la sécurité des coureurs. Tout comme dans la planification du calendrier et dans la gestion des athlètes qui doivent non seulement courir et assister à des événements médiatiques, mais qui doivent aussi souvent suivre un programme intensif le soir avec un tirage au sort des dossards et une cérémonie de remise des prix.

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH