L Ski Alpin

L'accident d'Aleksander Aamodt Kilde à Wengen n'était pas pour les âmes sensibles. © ANSA / PETER SCHNEIDER

Le débat sur les courses de Coupe du monde annulées

Après les violents accidents de Wengen, où trois courses de vitesse ont eu lieu en trois jours, le directeur des courses de la FIS, Markus Waldner, a promis de ne pas reprogrammer les courses annulées sur un site de Coupe du monde. Après que cette promesse ait initialement reçu de nombreux éloges, elle suscite désormais de vives critiques.

« Cette semaine a montré très clairement que seuls cinq ou six athlètes peuvent maîtriser un programme aussi gigantesque, pour le reste cela devient un cauchemar. C'est pourquoi, à l'avenir, je ne reporterai jamais une course qui a été annulée quelque part sur un site de Coupe du monde." Le directeur des courses de la FIS, Markus Waldner, a reçu de nombreux éloges pour ces propos après les courses de Wengen, marquées par des chutes. Cependant, tout le monde ne voit pas cela de manière positive.


Le critique le plus éminent de cette promesse est l'ancien entraîneur de Beat Feuz, Josef « Sepp » Brunner. Le patron autrichien de la descente est agacé par l’entêtement de Waldner : « Après que les deux descentes à Chamonix aient dû être annulées faute de neige,Cette semaine, tous les athlètes pourront profiter d'une pause. C'est pourquoi nous pourrions facilement organiser une troisième course à Kvitfjell la semaine prochaine en plus de la descente et du Super-G initialement prévus. Mais malheureusement, Waldner s’entête à présent.»

Le directeur des courses de la FIS, Markus Waldner, a été critiqué par Josef « Sepp » Brunner. © AFP / CHARLY TRIBALLEAU


Selon Brunner, ce n'est pas le programme complet du week-end de Wengen qui en est la cause. Chute de Kilde sur le Lauberhorn. Au lieu de cela, « malgré la grippe, il a entamé la plus longue descente du monde », a déclaré Brunner. "Et à Kvitfjell, trois courses en trois jours ne seraient certainement pas un problème, car le temps de trajet dans cette descente n'est pas d'environ deux minutes et demie comme à Wengen, mais d'une minute 40", a déclaré Brunner, donnant son avis sur le week-end de vitesse à Kvitfjell, en Norvège, le 17 novembre (descente) et le 18 février (super-G).

Compteurs Waldner

Il n'a pas fallu longtemps pour que le directeur de course de la FIS, Markus Waldner, réponde. « Après les graves accidents de Wengen, Marco Odermatt a exigé que nous en tirions des leçons. Et j’en ai tiré des leçons. Et si tout à coup tout le monde prétend que la pente de Kvitfjell est particulièrement facile, je dois rappeler que nous y avons généralement eu au moins une chute grave ces dernières années», a répliqué Waldner. Dans l’état actuel des choses, il n’y aura pas de courses de rattrapage depuis Chamonix à Kvitfjell.

Mots-clés: Ski Alpin sortie

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH