T Tennis

Une très bonne entente : Carlos Alcaraz et Jannik Sinner © APA/afp / FREDERIC J. BROWN

Série Sinner interrompue : Alcaraz reste numéro 2

Cela devait arriver à un moment donné : Jannik Sinner a perdu samedi son premier match de la saison en cours lors du tournoi Masters 1000 d'Indian Wells. Un départ brillant n'a pas suffi contre son bon ami Carlos Alcaraz, qui reste numéro 2 mondial grâce à sa victoire.

Les fans ont dû attendre 165 jours pour le huitième acte de cette rivalité électrisante. 165 jours au cours desquels Sinner a fait pencher la balance des forces et est devenu le meilleur joueur du monde. Ce ne sont pas des paroles creuses de la part d'un journaliste, mais d'Alcaraz, qui a évoqué avant le duel le « match le plus difficile de l'année ». Et il a annoncé qu'il allait changer de tactique par rapport aux deux derniers duels. Il n'a mis cela en œuvre avec succès qu'après un premier set désolé et a finalement gagné clairement avec 1:6, 6:3 et 6:2.


Le match a commencé de manière extrêmement étrange : seuls trois matchs avaient été joués lorsque la pluie a gâché le match et provoqué une interruption d'environ trois heures. Indian Wells est situé dans le désert californien. Quoi qu'il en soit : au retour des deux protagonistes, l'un des joueurs était déjà au courant (Sinner), tandis que l'autre ne savait pas ce qui lui arrivait (Alcaraz).

Le pécheur domine

Lors du premier jeu de service de l'Espagnol, le joueur de Sesto est passé à l'action, bénéficiant d'une double faute sur le breakball. Immédiatement après, le Murcien de 20 ans a également eu une chance de break, mais Sinner est resté courageux avec son coup droit. Après avoir porté le score à 4-1, il n'y avait plus de retour en arrière. Sinner a de nouveau pris le service de son adversaire et a remporté le premier set 6:1.

Il n'était pas question que l'Ibérique réagisse. La façon dont il l'a fait n'était pas surprenante. Il a évité les longs duels de base et a plutôt saupoudré de nombreuses variations destinées à perturber Sinner. Cette approche porte désormais ses fruits, puisque le protégé de Darren Cahill est désormais beaucoup moins précis et affaibli au service.

Le résultat a été le break précoce de l'Espagnol, qui a désormais goûté à l'air du matin et a pris l'avantage à 4-1. Sinner n'a pas cédé, a remporté ce qui était probablement le rallye le plus spectaculaire de la saison et a tenu bon. Peu de temps après, cependant, il a perdu son redoutable instinct de tueur lorsqu'il a laissé un revers sortir des limites sur une balle de break. Alors qu'Alcaraz servait pour le set, le champion de l'Open d'Australie a raté une autre occasion – cette fois, l'Espagnol était là avec un incroyable revers. Et c’est ainsi que nous sommes entrés dans le troisième set.

Sinner est fatigué, Alcaraz joue remarquablement

L'Espagnol était désormais le meilleur joueur sur le terrain. Il a considérablement réduit son nombre d'erreurs, mais il est néanmoins devenu plus offensif et est revenu avec force. Dans le même temps, il a profité de nombreuses erreurs commises par le joueur de Sexten, qui s'est saisi à plusieurs reprises de la jambe gauche - et a concédé le break suivant. L’homme imbattable avait désormais l’air meurtri et vulnérable. Alcaraz, en revanche, a littéralement flotté sur le terrain et a tout mis en évidence dès le deuxième break du tour. Sinner a dû capituler après 2.03 heures et féliciter son adversaire d'avoir atteint la finale. Là, Alcaraz rencontrera soit Daniil Medvedev, soit Tommy Paul.

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH