E Racer

Tadej Pogacar a remporté la deuxième étape. © APA/afp / LUCA BETTINI

Pogacar montre ses muscles au Giro

Comme prévu, le grand favori Tadej Pogacar a remporté dimanche la difficile deuxième étape du Giro d'Italia de San Francesco al Campo sur 161 km jusqu'à Santuario di Oropa en 3:54:20 heures.

Le Slovène de l'équipe des Émirats arabes unis a pris la tête dans la montée finale grâce à l'aide de ses collègues, dont Felix Großschartner, et s'est irrésistiblement éloigné dans les quatre derniers kilomètres. Pogacar porte désormais également le maillot rose de leader du classement général.


Pogacar, qui faisait partie du peloton, a subi des dommages sur son pneu avant à environ onze kilomètres de l'arrivée à Biella et n'a pas pu empêcher une chute (inoffensive). A ce moment-là, l'Italien Andrea Piccolo était seul devant pendant près de 45 secondes. Großschartner a ensuite ouvert la voie au grand favori de l'arrière du peloton à l'avant du peloton. L'équipe des Émirats arabes unis, emmenée par le Norvégien Mikkel Bjerg, a ensuite accéléré le rythme dans la difficile montée finale. Comme prévu, le leader de longue date Piccolo (EF Education) a été rattrapé à 6,5 km de l'arrivée.

Accèder aux cercles d'élite

Ensuite, la course appartient à Pogacar, qui n'a cessé d'augmenter son avance sur ses poursuivants jusqu'à l'arrivée. Il s'est imposé avec 27 secondes chacun devant Daniel Felipe Martinez (COL/Bora) et Geraint Thomas (GBR/Ineos). Ce dernier est deuxième au général, à 45 secondes.

Tadej Pogacar a remporté sa première étape du Giro. © APA/afp / LUCA BETTINI


Lors de son premier Giro, il s'agissait de la première victoire d'étape du Slovène, ce qui signifie qu'il a désormais remporté des sections des trois Grands Tours. « C'était un de mes rêves, il ne me manquait plus qu'une victoire d'étape sur le Giro. Peu de coureurs ont réussi cela, c'est une grande chose dans le cyclisme, donc je suis super heureux." Pogacar a félicité son équipe pour l'avoir ramené "parfaitement" devant l'accident.

Le leader après la première étape, l'Équatorien Jhonatan Narvaez, qui avait étonnamment tenu tête à Pogacar le premier jour, n'a pas pu suivre. Le vétéran néerlandais de l'escalade, Robert Gesink (Visma), n'a pas repris la compétition après sa chute de la veille en raison d'une fracture à la main.

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH