T Tennis

Jannik Sinner pose au Colisée. © FITP / GIAMPIERO SPOSITO

Le gladiateur du Tyrol du Sud au Colisée

Le marathon de nominations de Jannik Sinner se termine jeudi avec la réception offerte par le président Sergio Mattarella. 24 heures plus tôt, le champion de l'Open d'Australie a reçu un honneur particulier : après la conférence de presse au siège de l'association italienne de tennis FITP, une séance photo au Colisée était au programme.

Ils n'auraient pas pu choisir un meilleur endroit pour la séance photo de son premier titre du Grand Chelem : Jannik Sinner, qui s'est battu comme un gladiateur pour vaincre Daniil Medvedev à Melbourne, a présenté la Norman Brookes Challenge Cup au Colisée. Le spectacle était si spécial pour le natif de Sesto qu'il a également sorti son téléphone portable et pris une ou deux photos. Le fait que les célébrations aient lieu à Rome y est aussi pour quelque chose. fond triste, comme Sinner l'a révélé sur le PK.


Sinner a également précisé s'il se produirait au festival de musique de Sanremo. "Je vais encourager depuis chez moi", a souligné le numéro 4 mondial : "Après ces deux jours ici à Rome, je vais reprendre l'entraînement. J'ai déjà hâte." Le prochain tournoi aura lieu le 12 février à Rotterdam.

Merci à Alex Vittur

La conférence de presse, qui a duré environ 50 minutes, a donné lieu à de nombreuses déclarations intéressantes de la part du natif de Sesto. Il a entre autres remercié son manager, Alex Vittur, qui joue un rôle paternel dans son équipe. «Je l'ai rencontré quand j'avais environ 13 ans. Il est très important pour moi. Si j'ai un problème, je vais vers lui. C'est la personne qui me comprend le mieux. » Le joueur de 39 ans m'a également mis en contact avec l'actuel entraîneur Simone Vagnozzi car ce sont de bons amis. «Je dois remercier Alex pour beaucoup de choses. "On parle peu de lui parce qu'il le veut ainsi, donc je ne dis pas grand-chose", a déclaré Sinner avec un sourire.

Jannik Sinner a répondu aux questions des journalistes. © FITP / GIAMPIERO SPOSITO


C'est également Vittur qui lui a adressé les félicitations de son premier entraîneur Heribert Mayr : « Heribert est une personne formidable. Quand j'ai vu son message, je suis devenu ému. Je dois le remercier car, aux côtés d'Andreas Schönegger, il était mon seul entraîneur au Tyrol du Sud", a souligné le joueur de 22 ans.

Il n'a pas perdu la soif de réussite qui caractérise Sinner en remportant son premier Grand Chelem, bien au contraire. « Ce n'est pas la fin de la saison. Maintenant, nous mettons tout en œuvre dans chaque tournoi. J'ai plus de confiance. Il y aura de bonnes semaines, mais aussi de moins bonnes», souligne Sinner. C'est pour cette raison qu'il a écrit mercredi à son équipe : « Nous devons retourner au travail. » C'est cette mentalité de gagnant qui distingue Sinner.

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH