L Ski Alpin

Vincent Kriechmayr a décroché cette saison le premier podium pour un Autrichien en descente à Kvitfjell. Cela n’a fait que donner confiance à son entraîneur. © ANSA / Stian Lysberg Solum

L’entraîneur de l’ÖSV tire la sonnette d’alarme : « L’équipe de descente est dépassée »

Le résultat de l'ÖSV lors de l'avant-dernière descente de la Coupe du monde cet hiver à Kvitfjell a sonné l'alarme pour l'entraîneur-chef Marko Pfeifer - même si Vincent Kriechmayr a finalement décroché le premier podium de la saison pour les Autrichiens.

Kriechmayr est monté sur le premier podium à la deuxième place, mais seuls Daniel Danklmaier (14e) et Stefan Babinsky (28e) figuraient dans le top 30. "Nous avons une équipe de descente dépassée", a prévenu Pfeifer. "Nous avons trois personnes sur 30, les autres nations en ont beaucoup plus", a déclaré Pfeifer en faisant référence à la Suisse (8), aux États-Unis (6) et à l'Italie (5).


L'entraîneur de l'ÖSV a clairement indiqué que les choses ne pourraient pas continuer ainsi la saison prochaine avec le point culminant de la Coupe du monde à Saalbach-Hinterglemm. "Nous devons bien l'analyser et faire vraiment des efforts pour ne pas prendre de retard et trouver le lien." La misère des blessures dans l'équipe de l'ÖSV avec des patients comme Daniel Hemetsberger, Marco Schwarz et Max Franz est bien connue. Cependant, Pfeifer se serait attendu à ce que d'autres coureurs expérimentés se joignent à la brèche en leur absence. « Pour ceux qui sont établis, il semble que le voyage soit à rebours. « Il faut être plus sérieux, même si nous n’en sommes pas nombreux là-bas », a-t-il révélé. "Je vais réfléchir à quelque chose parce qu'on ne peut pas conduire à plus de 30 ans."

Grand groupe, mais peu de réussite (encore).

Cependant, en raison de la pyramide des âges, il ne faut pas s’attendre à des miracles en quelques mois. « Nous avons une équipe de descente vieillissante qui nous maintient toujours en vie. Nous devons nous assurer de reconstruire quelque chose », a souligné l'entraîneur-chef.

L'entraîneur-chef de l'Autriche, Marko Pfeifer. ©APA / EXPA/JOHANN GRODER

Dans le groupe des jeunes d'une vingtaine d'années ou à peine plus âgés, il y a en principe suffisamment d'athlètes qui pourraient constituer le noyau de l'équipe de vitesse à moyen terme une fois passés les « plus de 20 ans », comme Kriechmayr, Striedinger, Hemetsberger ou Danklmaier. ont quitté. Schwarz (30 ans), Babinsky (28 ans), ainsi que Haaser (27 ans) et Ploier (26 ans), que Pfeifer qualifie d'« espoirs », ainsi que Rieser (26 ans), Manuel Traninger (25 ans), Julian Schütter (25 ans) et Felix. Pirate informatique (25). Ce qui leur manque - à quelques exceptions près - ce sont plusieurs années sans blessure avec un point de départ fixe pour découvrir les itinéraires de descente. "Nous avons besoin de kilomètres de descente pour pouvoir nous améliorer."

Suggestions

Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH