L Ski Alpin

Bryce Bennett (au centre) et son équipe célèbrent à St. Christina. © APA/afp / TIZIANA FABI

Sensation à Val Gardena! Un garçon américain empêche le record de Kilde

Le départ de Val Gardena est fait. Un outsider flagrant a remporté jeudi la première des trois courses de Coupe du monde sur le Saslong avec une marge très mince. Les Tyroliens du Sud ont été convaincus par quelqu'un que beaucoup avaient déjà radié.

Personne n'est aussi rapide que lui sur le Salsong, personne ne conduit ici les lignes aussi serrées et personne n'a autant de succès que lui : Aleksander Aamodt Kilde. C'était ainsi jusqu'à ce jeudi à 12.52h1 exactement. Puis Bryce Bennett s'est jeté hors du point de départ sous le Sassolungo. L'Américain devait alors réaliser un run parfait et signer le meilleur temps absolu en 23,80:34 minutes. Et cela avec le numéro de départ élevé XNUMX.


Bennett avait déjà surpris avec la première place de la descente de Val Gardena en 2021. C'était sa première et unique victoire en Coupe du monde à ce jour. Jusqu'à la course sensationnelle du joueur de 31 ans, tout le monde présent dans la zone d'arrivée à St. Christina s'attendait à la prochaine victoire de Kilde à Val Gardena. Il a fait preuve d'une course folle et incroyablement rapide et a couru vers le prétendu record des légendaires Kristian Ghedina et Franz Klemm. Tous deux ont remporté quatre descentes sur le Saslong. Pour Kilde, cependant, il reste pour le moment trois succès, puisque Bennett l'a ensuite repoussé à la deuxième place de trois centièmes.

Les superstars sont vaincues

Le champion du monde Marco Odermatt a pris la troisième place, à deux centièmes du Norvégien. Mais il lui reste quatre chances de gagner au Tyrol du Sud. A Val Gardena puis à Alta Badia, le polyvalent disputera pour la première fois de sa carrière cinq courses de Coupe du monde en cinq jours.

Les Autrichiens n'ont pas eu grand-chose à signaler lors de l'ouverture de Val Gardena : l'homme surprise Stefan Babinsky a pris la sixième place en tant que meilleur partant de l'ÖSV. Vincent Kriechmayr, vainqueur de la descente sprint l'année dernière, n'a terminé que 17ème.

Dominik Paris a terminé dixième comme meilleur Azzurro. © APA/afp / TIZIANA FABI


Et les skieurs italiens ? Ceux-ci étaient convaincants avec de petits inconvénients. Quatre d’entre eux sont entrés dans le top 15, mais aucun d’entre eux n’a réussi à se classer parmi les premiers. Dominik Paris s'en sort le mieux. La centrale Ultimo a fait preuve d'une grande capacité d'adaptation sur la piste techniquement exigeante et a atteint la onzième place avec une performance constante.

Le « intérieur » est de retour

Juste derrière Paris se trouvait Christoph Innerhofer au classement. Le « vieux » de Gais a surpris tout le monde avec une très bonne balade. A la douzième place, il a raté de peu son retour dans le top dix. La dernière fois qu'Innerhofer s'est classé parmi les dix premiers dans une course de descente, c'était il y a 692 jours, notamment à Kitzbühel en 2022.

En même temps qu'Innerhofer, son coéquipier Mattia Casse prend la douzième place. Florian Schieder a également récolté de nombreux points en Coupe du Monde à la 15e place. Le pilote Castelrotto a pris un bon départ, mais s'est un peu emporté dans le pré de Ciaslat et a ensuite perdu à plusieurs reprises la trajectoire idéale.

Vendredi, le programme de la Coupe du Monde de Val Gardena se poursuit avec un Super-G. Nouvelles sportives les tiques en direct à partir de 11.45hXNUMX.




Commentaires (0)

Complétez les informations de votre profil pour rédiger des commentaires.
Modifier le profil

Vous devez s'inscrirepour utiliser la fonction commentaire.

© 2024 Première Avenue GmbH